Entretien avec Swâmi Prajnânpad, Ashram Channa (Bengale)

Pour un premier séjour à Mangalam, voir l’onglet « fins de semaine d’initiation ».

Les retraites se déroulent sur des durées variables allant d’une fin de semaine à une ou plusieurs semaines. La pratique de la présence à soi-même y est favorisée par un horaire régulier et un climat de silence.

La transmission d’un enseignement et d’une pratique précise se fait au travers de moments variés au cours de la journée : méditations guidées ou silencieuses, entretiens en tête-à-tête avec Éric ou Sophie Edelmann, réunions questions-réponses et écoutes de causeries inédites d’Arnaud Desjardins.

Hébergement, repas, seva

Les chambres peuvent accueillir de 1 à 4 personnes selon le nombre de résidents : le plus souvent une personne par chambre en semaine, et une ou deux en fin de semaine. La nourriture est principalement végétarienne et d’origine biologique. Les retraitants participent au seva (service de l’ashram) : aide à la préparation des repas, ménage, travail au potager, entretien des sentiers dans la forêt, etc.

Un sanctuaire de nature

Situé dans les Cantons-de-l’Est (Québec), le domaine de Mangalam est la propriété de l’association des Amis du Silence. Le site offre une vue dégagée sur les montagnes du Vermont ainsi que 160 acres de forêt parcourus par des sentiers. Le contact à la nature faisant partie intégrante des retraites, l’Association protège et diversifie la richesse écologique et paysagère du domaine qui lui est confié.

Dons

Le financement de l’ashram repose sur les dons des retraitants. Il revient à chaque personne d’en fixer le montant lors de chacun de ses séjours. L’association des Amis du Silence est un organisme sans but lucratif, reconnu comme organisme de bienfaisance par le gouvernement du Canada. Le fonctionnement quotidien de l’ashram (cuisine, entretien, jardin) repose sur la participation des retraitants, en soutien de l’équipe principalement constituée de bénévoles.